16/03/2016 : RAPPORT D'INFORMATION BOUILLON/BENISTI
Les députés Jacques Alain BÉNISTI et Christophe BOUILLON ont rédigé un rapport d'information sur les nuisances aéroportuaires. Ce rapport est accessible sur le site de l'Assemblée Nationale.
Rapport Bénisti-Bouillon



18/12/2015 : CCE de Roissy
Présentation des conclusions des tables rondes sur les vols de nuit.
L'Onasa a participé à sa première réunion de la Commission Consultative de l'Environnement de Roissy en tant que membre du collège associatif.

05/06/2015 : Assemblée Général e 2014 à la mairie de Montreuil aux Lions

15/03/2014 : Assemblée Générale 2013 à la mairie de Montreuil aux Lions.
Présence de M. Krabal député de l'Aisne et maire de Château-Thierry.
Présence du Pays Briard.
Remerciements à M. Devron, maire de Montreuil, pour la mise à disposition de la salle polyvalente.



12/12/2013 : mise en place du PMS pour les arrivées Nord-Ouest de Roissy

Les arrivées dites "Point Merge" permettent un séquençage des avions en haute altitude (au-dessus des côtes de la Manche pour les arrivées Nord-Ouest) et sont un prérequis selon la DGAC à la descente en continue depuis les IAF (points d'entrée dans la zone d'approche terminale de Roissy).
la mise en place du "Point Merge" est prévue en avril pour l'arrivée Nord-Est, mais aucune date n'est avancée pour les arrivées sud.
Plus d'info sur le site de l'aviation civile : AIC France A 13/13



06/11/2013 : audition du président de l'ACNUSA
Le président de l'ACNUSA (Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires) a été auditionné par la commission du Développement Durable à l'Assemblée Nationale.
Vidéo de l'audition



17/10/2013 : l'ONASA a participé à la CCE de Roissy :


Bien que ne faisant toujours pas partie du collège associatif, l'ONASA était présente. Le thème portait sur la réduction du trafic de nuit à Roissy afin de s'aligner sur les autres grand aéroports européen. En effet, l'Angleterre et l'Allemagne ont pris des mesures pour protéger la santé des populations en diminuant de moitié les mouvements nocturnes. De nombreuses études, notamment de l'OMS, démontrent que le bruit des avions la nuit est dangereux pour la santé. Ce trouble du sommeil provoque de l'hypertension et des maladies cardio-vasculaires. Il peut également perturber l'acquisition des connaissances des enfants.

La prochaine CCE de Roissy devrait avoir lieu en janvier avec pour thème les descentes douces. Ce type d'approche peut soulager les populations les plus éloignées des aéroports (plus de 25 km) en  faisant remonter sensiblement les altitudes de survol (1000 à 2000 m) et en polluant moins (moteurs sur réduit).



12/10/2013 : L'ONASA a organisé avec de nombreuses autres associations d'Ile de France le colloque «Moins de nuisances aériennes pour préserver la santé des franciliens, le transport aérien en question »

Lire le communiqué de presse

Vidéo colloque


Septembre 2013 : l'ACNUSA publie son rapport sur le relèvement des ILS

Les nouvelles trajectoires n'apportent aucun gain en terme de nuisances sonores. Les nuisances ont été déplacées vers de nouvelles populations. L'ACNUSA se déclare même incapable de statuer sur la diminution du nombre de personnes impactées.

Voir le rapport : rapport ACNUSA - relèvement des ILS


25/09/2013 : AIRBUS a enfin trouvé comment régler le problème de sifflement de sa gamme A320

Toute la gamme A320 (A318, A319, A320, A321) est impactée soit plus de 50% du trafic de Roissy. Pour l'instant seule la Lufthansa (cf image ci-dessous) s'est engagée a ajouter des petites pièces sous les ailes pour réduire le bruit de 8 dB (réduction du bruit émis par 4).
Pourquoi Air France et Ryan Air qui représentent la majorité du trafic à Roissy ne le fait pas ?


04/07/2013 : l'ONASA participe à la CCE de Roissy
Bien que non-membre du collège association de la Commission Consultative de Roissy, l'ONASA est venue assistée à cette réunion qui s'est tenue le 4 juillet 2013 à la maison de l'environnement de Roissy-CDG. Lire le compte-rendu.

11/02/2013 : Article du Pays Briard

Nous vous invitons à lire l'article très complet publié dans le Pays Briard du 11 février 2013 Lire l'article

19/01/2013 : Réunion à Romilly-sur-Seine

De nombreuses personnes avaient fait le déplacement dont le Conseiller Général Joé Triché et la presse (l'Est Eclair voir l'article).
Les habitants ont enfin pu comprendre pourquoi plus de 300 avions passent au-dessus de Romilly et ses environs, à une altitude considérée comme haute par la DGAC, mais avec un phénomène « ligne de métro » dans un secteur auparavant tres calme c'est devenu difficile à vivre pour nombre d'entre eux.
Depuis le 17 novembre 2011 par vent d'ouest, les avions convergent à environ 12.000 pieds au dessus de Romilly, puis descendent pour rentrer dans le zone terminale d'approche de Roissy.


16/01/2013 : Jusque dans le département de l'Aube

À Romilly et Maizières-la-Grande-Paroisse, de nombreux riverains, réunis aujourd'hui dans un collectif, dénoncent eux aussi d'importants problèmes de nuisances aériennes Lire la suite de l'article

03/01/2013 : Rencontre avec le cabinet de la Préfète de Seine et Marne

Jeudi 3 janvier 2013, Christian Doreau président de l’association ONASA a rencontré le directeur de cabinet de Mme Klein, préfète de Seine et Marne pour exposer la problématique que rencontre les habitants face aux nouveaux couloirs aériens.
Mr Doreau a ainsi pu expliquer les arguments de l’ONASA afin d’obtenir l’annulation du décalage des couloirs aériens mis en place depuis le 17 novembre 2011. Ces modifications font l’objet de deux recours par notre association.
L’ONASA a demandé le soutien de la Préfète de Seine et Marne sur ce sujet et son assentiment à notre participation à la CCE de Roissy.

17/12/2012 : Nouveau risque

Le bloc de glace qui s'est détaché le 17 décembre à 9h du matin d'un avion survolant à basse altitude le village de Montreuil aux Lions et qui s'est écrasé dans un jardin, aurait pu avoir de graves conséquences compte tenu des marques laissées au point d'impact, à proximité de l'habitation.

L'Onasa compte demander à la DGAC de nous recevoir ou de nous fournir toutes les explications nécessaires pour connaître les causes de l'événement qui vient de se produire. Ce nouveau risque vient s'ajouter à l'ensemble des facteurs négatifs que nous avons déjà dénoncés.

Tout doit être mis en œuvre pour que nos communes puissent retrouver la tranquillité, la salubrité et la sécurité qui étaient la leur dans le passé.

12/11/2012 : Assemblée Générale du 12 novembre 2012

L'assemblée générale s'est très bien déroulée, et nous remercions au passage la mairie de Montreuil aux Lions pour nous avoir prêté sa salle polyvalente.

L'assemblée générale s'est terminée par l'élection du conseil d'administration de l'ONASA. Celui-ci s'est réuni le 23 novembre et a procédé à l'élection du bureau.

Ainsi le nouveau bureau de l'association est aujourd'hui composé des personnes suivantes :
Président : M. Doreau
Vice-présidente pour la Seine et Marne : Mme Huet
Vice-président pour l’Aisne : M. Gertenot
Trésorier : M. Laurence
Secrétaire : Mme Le Roux
Secrétaire suppléante : Mme Audigier

07/11/2012 : Nouveau recours déposé

Le nouveau recours ONASA à l'encontre des deux arrêtés du 5 septembre 2012 (identiques sur le fond à ceux du 15 novembre) ont été déposés au service contentieux du Conseil d'Etat le 7 novembre.

N'hésitez pas à nous apporter votre aide en nous faisant un don même minime (Voir le bulletin de don), ou tout simplement en adhérant à l'association pour l'année 2012/2013 Inscrivez-vous

05/09/2012 : Coup bas

Sans en informer les associations et les élus, un nouvel arrêté a été signé le 5 septembre dernier, remplaçant l'arrêté NKM et annulant de fait tous les recours des associations au Conseil d'Etat. Ce nouvel arrêté ne change rien sur le fond et tente de légaliser le précédent arrêté qui présentait plusieurs irrégularités.

Ce nouvel arrêté est un "coup de poignard dans le dos" qui ne fait que repousser le jugement sur le fond du Conseil d'Etat, car l'ONASA et les autres associations ne manqueront pas de poursuivre avec de nouveaux recours.

Le bureau de l'ONASA a décidé de poursuivre les démarches juridiques, ce qui implique de déposer un nouveau recours avec de nouveaux frais d'avocat. Cette démarche est indispensable pour attaquer cet arrêté qui se moque encore une fois de nous!

Nous faisons appel aux dons pour poursuivre cet action, et nous en profitons pour remercier tous ceux qui avaient apporté leur aide précédemment : bulletin de dons disponible ici.

29/07/2012 : Lettre adressée à la Ministre de l'Ecologie

L'ONASA  (Opposition aux Nuisances Aériennes Seine et Marne Aisne) a adressé une lettre ainsi qu'un dossier à la Ministre de l'Ecologie Mme Delphine BATHO et à Mr Frédéric CUVILLIER, Ministre délégué chargé des Transports
Voir la lettre

L'association est toujours dans l'attente d'une réponse de la Ministre et espère qu'elle répondra positivement à notre demande d'entrevue.

Nous vous invitons à faire de même et à envoyer des courriers au gouvernement Modèle de lettre ici
Madame Delphine BATHO Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie
246, bd Saint-Germain
75007 Paris

 

10/05/2012 : Recours en annulation déposé auprès du Conseil d'Etat

L’ONASA a déposé le 10 mai un recours en annulation auprès du Conseil d’Etat contre l’arrêté du 15 novembre 2011 portant sur la modification de la circulation aérienne en Ile de France. L’association est défendue par le Cabinet Huglo-Lepage qui représente plusieurs autres associations auprès de la Haute Juridiction sur ce même dossier.

Ce recours en annulation a pour objectif de contester la légalité de l’enquête publique étant donné l’avis réputé défavorable du commissaire enquêteur et des irrégularités de procédure manifestes. Ces arguments viendront appuyer le contentieux engagé auparavant par les autres associations opposées au même arrêté. Ce recours soulève en outre le problème de la conformité à la loi d’une enquête publique qui a délibérément omis de mentionner des communes alors même qu’elles subissent des nuisances importantes et négligé de faire procéder a une étude environnementale dès lors que cette formalité est obligatoire quand un arrêté impacte une zone Natura 2000, comme c’est le cas de la Vallée du Petit Morin.

Voir le communiqué

20/04/2012 : Conférence de presse du 20 Avril 2012

L'association ONASA a participé à la conférence de presse du vendredi 20 avril donné suite à la décision du Conseil d'Etat sur la demande de suspension formée par le Cirena contre les arrêtés du 15 novembre 2012.
Cette décision, exceptionnellement, ne suit pas les conclusions du Rapport public et rejette la demande. Voir ici le communiqué

Lundi 16 avril une ordonnance du Conseil d'Etat déclare qu'un doute sérieux quant à la légalité entache l’arrêté NKM  du 15 novembre dernier sur la nouvelle circulation aérienne. Pourtant et à titre exceptionnel, malgré les irrégularités relevées, la suspension de l'arrêté n'est pas prononcée par le Conseil d'Etat. 
Les élus et associations sont déçus de ce refus de suspension qui prolonge inutilement les nuisances que subissent toutes les populations, et demandent à ce que le jugement sur le fond intervienne rapidement pour confirmer l’illégalité de l’arrêté et l’annuler.

  Revue de presse:
.article du monde  qui relate assez bien le message
.article de actu-environnement
.article en ligne par Vonews
.article du Parisien avec les propos mensongés de NKM

Compte rendu des réunions publiques

L'association ONASA remercie les maires de Hondevilliers, Montreuil aux Lions et Réveillon d'avoir mis chacun à sa disposition une salle permettant l'accueil du public .Ses adhérents et les personnes qui le souhaitaient ont pu obtenir des informations sur le dispositif mis en place depuis le 17 novembre. Trois réunions ont pu s'y tenir, respectivement le 6 avril, le 13 avril et le 5 mai.

Mr Doreau, membre de l'ONASA, a expliqué les données techniques de cette nouvelle procédure. Il a ainsi pu démontrer que l'engagement de diminuer de moitié le bruit perçu n'a pas été tenu. Un gain infime en matière de bruit a été obtenu pour les personnes sous les paliers au prix d'une augmentation du nombre de personnes survolées et d'une extension de la zone de nuisances sonores dans des lieux très éloignés des aéroports parisiens, à des 70, 80, 100 kilomètres de la capitale.

En fin de réunion ont été évoquées les diverses actions pouvant contribuer à l'annulation du nouveau dispositif. Une participation active peut revêtir diverses formes :

• Distribution de tracts pour informer un plus grand nombre de personnes
• Recueil de signatures sur les feuilles de pétitions.
• Interpellation des élus en période électorale.
• Contribution aux frais de justice dès lors qu'un recours en annulation est engagé auprès du
Conseil d'Etat par l'ONASA.

Lors de ces réunions, l'association a pris contact avec de nombreuses personnes prêtes à apporter
leur aide sur des domaines très variés. Nous avons été très heureux d'avoir pu rencontrer un grand
nombre d'adhérents.et de sympathisants.

3 Réunions publiques d'information

· Vendredi  6 avril à 20 h à Hondevilliers (salle polyvalente derrière la mairie)

· Vendredi  13 avril à 20 h à Montreuil aux Lions(salle polyvalente, place de la Mairie)

· Samedi  5 mai à 18 h à Montreuil à Réveillon (salle des fetes)

Tous les détails sur le dispositif nous impactant depuis le 17 novembre. Pourquoi l'ONASA le conteste. Quelles actions sont en cours. Qu'est-il possible de faire aujourd'hui. Questions/Réponses

09/03/2012 : Rencontre avec la DGAC

A l’initiative du député Christian Jacob le vendredi 9 mars a eu lieu une réunion publique au village de Saint Barthélémy.

En la présence de M. Christian Jacob et du sous-préfet de la Seine et Marne, quelques élus locaux, divers habitants de Saint Barthélémy et des villages des alentours ont pu confronter leur point de vue avec celui des deux représentants délégués par la Direction  Générale de l’Aviation Civile.

M. Doreau a pris la parole au nom de l’association ONASA  Il a souligné le décalage existant entre le choix politique d’une refonte globale de la circulation aérienne en vue d’améliorer la qualité de vie des riverains des aéroports et le caractère controversé des résultats obtenus

L’objectif initial et principal du projet était la réduction de 50 % du bruit perçu par les populations survolées. Le relèvement de 300 mètres des altitudes d’arrivée pour les avions à destination de Roissy est censé remplir ce but. Malheureusement, si, dans des conditions favorables, le nouveau dispositif permet de gagner 3dB, le gain acoustique obtenu est imperceptible pour l’oreille humaine. Selon toute probabilité il faudrait  une différence de 10 dB pour que les nuisances ressenties par les riverains soient réduites de façon significative

L’ONASA conteste également le mode de calcul choisi en raison de statistiques qui d’emblée éliminent  30% des populations survolées. A cet égard bien des villages de l’Aisne et de la Vallée du Petit Morin offrent des exemples caractéristiques de zones théoriquement non impactées. Le village de Saint Barthélémy lui-même est parfaitement représentatif.

Des voix s’élèvent dans l’assistance pour  faire part du mécontentement général. Des faits tirés de l’expérience vécue donnent un aperçu des désagréments subis au quotidien. Un relevé très précis de l’horaire des vols au-dessus de la Vallée du Petit Morin est particulièrement édifiant. A des heures bien matinales, dès 4 h 30, 5 h, le trafic aérien égrène ses nuisances sonores dans une cadence qui ne laisse aucun répit. Au soir venu, même difficulté pour trouver le sommeil.  

 Ce projet ambitieux et de grande ampleur ne répond pas aux objectifs annoncés par la Ministre de l’Environnement. Les participants aux débats n’y voient qu’un transfert des nuisances aériennes de certains territoires sur d’autres.

Cette réunion aura eu pour mérite de permettre aux personnes présentes ce soir-là de faire connaître leur opinion sur des décisions prises en dehors de toute concertation. Un avis qui n’a pas pu figurer sur les registres d’une enquête publique dont ils ont été les grands oubliés.

La DGAC etait venue pour expliquer que ce dispositif reste la meilleure solution, mais au vue de toutes les incohérences relevées depuis des mois par de nombreuses associations et élus, l’association ONASA reste sur sa demande initiale c’est à dire l’annulation pure et simple du nouveau dispositif.

11/01/2012 : Recours Gracieux

11 janvier 2012 Toutes les démarches entreprises jusqu’alors, tendant à la prise en compte de nos propositions n’ayant pas été retenues, l'ONASA présente un recours gracieux contre cette décision compte tenu des éléments ci-après :

  • Cette réforme portant sur la refonte totale des trajectoires des avions notamment à destination de l’aéroport ROISSY CHARLES DE GAULLE a été élaborée et mise en application depuis le 17 novembre dernier sans aucune concertation ni étude d’impact.
  • Nous constatons une contradiction entre le rapport et l’avis de la commission dans le dossier Rapport et Conclusions de la Commission d’Enquête. De plus, la réserve émise dans celle-ci n’a pas été levée .
  • Les premiers bilans de cette mise en place ne sont pas conformes à vos promesses, à savoir une réduction significative des nuisances sonores. Il appert en effet que ce gain de bruit est imperceptible voire inexistant pour les populations précédemment survolées, alors qu’il est important pour les zones nouvellement incluses.

07/01/2012 : Campagne de tracts et rencontre avec les élus

Samedi 7 janvier : l'Onasa lance une nouvelle campagne de tracts afin d'informer la population. Manifestement l'enquête publique n'a pas été faite dans de nombreux villages du 77 pourtant impactés par les nouveaux couloirs aériens de Roissy (Boitron, Hondevilliers, La Trétoire, Bussières, Orly sur Morin, Saint Ouen sur Morin, Rebais) alors que d'autre dans le même secteur de la vallée du Petit Morin ont été consultés (Verdelot, Saint Cyr sur Morin, ...) En fin de matinée nous avons rencontré M. Laplaige Maire de Villeneuve sur Bellot qui nous a affirmé prendre ce problème très au sérieux.

30/11/2011 : Elus et associations demandent sa suspension immédiate

Lors d’une conférence de presse tenue à Paris, Mercredi 30 Novembre 2011, les élus franciliens et associations de riverains d’Orly et de Roissy, ont fait un premier bilan de l’arrêté du 15 novembre portant modification du dispositif de la circulation aérienne en région parisienne signé par la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet.

Voir le communiqué

21/10/201 : L’arrêté de Nathalie Kosicusko-Morizet sera attaqué en justice

Communiqué de Presse des associations Roissy Orly (27 octobre):

Vendredi 21 Octobre 2011, les représentants des associations Roissy/Orly unies, ont rencontré au Cabinet Huglo/Lepage, leur avocate Maitre Corinne Lepage, ancienne Ministre de l’Environnement.

Voir le communiqué

22 Millions de litres de kérosène gaspillées

A partir du 17 novembre, en accord avec l’industrie aéronautique, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet prévoit d’élargir et d’allonger les couloirs aériens d’atterrissage survolant l’Ile de France.

Selon les estimations basses, la consommation annuelle supplémentaire serait évaluée à 22 Millions de litres de kérosène, l’équivalent de 220 000 voitures/jour sur la base du trajet moyen des franciliens (1).

Cette surconsommation se traduira aussi par une augmentation de 45 000 tonnes de CO2 sur l’Ile de France, sans oublier les oxydes d'azote très nocifs, et les particules fines responsables en France de 42 000 décès par an (2).

Voir le communiqué

15/10/2011 : réunion des associations

Les représentants de nombreuses associations de défense de l’environnement et de lutte contre les nuisances aériennes, dont ONASA  se sont réunies ce samedi 15 octobre dernier devant la mairie de Longjumeau afin de rencontrer la ministre du l’Ecologie et du Transport.

Les associations dénoncent les incohérences du relèvement de 300 m des altitudes de survol à l’approche de Roissy et d’Orly, notamment la surconsommation de kérosène induite par le projet (15000 tonnes de kérosène par an d’après les calculs d’un pilote) et par voie de conséquence l’augmentation de la pollution en Ile de France et ses environs, tout ceci pour faire bénéficier quelques communes d’un gain sonore minime.

La Ministre de l’Ecologie reste toujours sourde à ces remarques, et n’a pas accepté de les recevoir. La mise en place du projet est toujours prévue d'ici la fin de l'année.

Voir le communiqué

14/05/2011 : Manifestation

Manifestation à l'initiative du CNADR, plus de 500 personnes étaient réunies devant le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

24/04/2011 : On a vu ROUGE

Un dimanche à Montreuil aux Lions, une brocante et un Flash Mob!

Sous un soleil ardent, de nombreux t-shirts ROUGE aux milieux des étales affichent le mécontement des habitants de la commune et des alentours (77 et 02) qui s'opposent au déplacement des couloirs aériens. La température monte d'un cran !!